5 RÉSULTATS DES AA

Cette 5e thématique porte spécifiquement sur les résultats qui ont été obtenus par les personnes alcooliques, ou dépendantes à l’alcool, à la suite de leur participation aux activités des Alcooliques anonymes et de l’application du programme en 12 étapes de cette association.

Plus important encore, les résultats que nous vous présentons sont des résultats qui ont été mesurés scientifiquement par des spécialistes des dépendances qui œuvrent en collaboration ou directement au sein de centres de recherches reconnus et accrédités par les autorités étatiques de leurs pays respectifs.

De plus, afin de nous assurer que notre analyse repose uniquement sur les données les plus fiables, les seules recherches dont nous tenons compte sont celles qui sont publiées dans des revues scientifiques reconnues dont les publications sont validées par des comités de pairs, ce qui est considéré comme étant le meilleur modèle en termes de crédibilité scientifique.

Avant d’entrer directement dans le vif de notre sujet, et pour dire les choses le plus simplement possible, il nous apparaît important de vous rappeler que l’une des principales raisons derrière le projet Alco-Rétab est le fait que, malgré des résultats démontrés scientifiquement dans plus de 200 études, nous entendons très peu de commentaires positifs concernant ces résultats obtenus par l’association des Alcooliques Anonymes et ses membres.

Que ce soit dans les médias traditionnels, dans les médias sociaux, de la part des différents commentateurs ou de personnes du public en général, nous notons que les propos véhiculés publiquement se limitent très souvent à revenir sur quelques informations qui datent de très nombreuses années et à véhiculer des perceptions basées sur des croyances personnelles et non sur la science.

Nous notons ainsi que les médias traditionnels ont malheureusement tendance à recourir quasi uniquement aux mêmes « personnes ressources » d’une entrevue à l’autre, alors que ces personnes sont souvent des critiques sans réserve du programme et de l’association des AA. De plus, et cela nous apparaît plus grave encore, ces supposés experts n’ont pour certains d’entre eux jamais participé à des études d’envergure en collaboration avec d’autres chercheurs spécialisés sur l’étude des Groupes d’entraide mutuelle, comme les AA, NA, CA et autres groupes sont nommés dans les milieux scientifiques. De ce fait, leurs travaux sont souvent effectués en vase clos et sans aucune remise en question critique de la part de collègues.

De son côté de par ses traditions, l’association des AA ne participe jamais à ce genre d’entrevues ou de débats et, de ce fait, elle ne répond pas aux critiques, même lorsque celles-ci sont infondées, exagérées, mal intentionnées ou même carrément malhonnêtes.

Il ne reste souvent que certains membres AA qui acceptent de répondre aux questions des journalistes et, dans la plupart des cas malheureusement, ils n’ont pas les connaissances suffisantes en termes scientifiques ni la préparation requise pour faire valoir les nombreux points et résultats positifs que la recherche scientifique a identifiés en étudiant abondamment le mouvement AA, son programme et ses membres.

Les recherches colligées, étudiées et présentées sur ce site par Alco-Rétab visent donc à offrir des informations fiables aux médias qui le désirent, à rétablir certains faits et à donner davantage de visibilité au très grand nombre d’études scientifiques récentes qui démontrent depuis déjà plus de 25 ans que l’action et les résultats obtenus par l’association des AA et son programme sont extrêmement positifs pour les personnes atteintes de la maladie de l’alcoolisme ou de la dépendance à l’alcool. Cette thématique nous permettra donc de démontrer ce point.

Cette thématique est divisée en 5 parties dont les 2 premières sont actuellement disponibles.

5.1

5.2

5.3

5.4.1

5.5.1